الحكومة البريطانية تنصح رعاياها بتجنب السفر الى السودان

حفل دعم الجالية السودانية بمنطقة واشنطن الكبري بالفنان عمر احساس
منتديات سودانيزاونلاين    مكتبة الفساد    ابحث    اخبار و بيانات    مواضيع توثيقية    منبر الشعبية    اراء حرة و مقالات   
News and Press Releases    اتصل بنا    Articles and Views    English Forum    ناس الزقازيق   
مرحبا Guest
اخر زيارك لك: 22-09-2018, 02:45 AM الصفحة الرئيسية

مكتبة دكتور محمد صلاح الدين-صلاح البندر(Dr Salah Al Bander)
نسخة قابلة للطباعة من الموضوع   ارسل الموضوع لصديق   اقرا المشاركات فى شكل سلسلة « | »
اقرا احدث مداخلة فى هذا الموضوع »
12-03-2009, 09:44 PM

Dr Salah Al Bander
<aDr Salah Al Bander
تاريخ التسجيل: 17-11-2006
مجموع المشاركات: 3032

للتواصل معنا

FaceBook
تويتر Twitter
YouTube


الحكومة البريطانية تنصح رعاياها بتجنب السفر الى السودان

    النصايح متدرجة حسب المناطق
    ولكن التحذير من احتمال عمليات ارهابية عشوائية !!!


    • We advise against all travel to the following parts of Sudan: the Eritrean border, Abyei in South Kordofan, areas south of Juba in Central and East Equatoria, in West Equatoria within 40kms of the border with the Democratic Republic of Congo (DRC) and Malakal in the Ali Annil region. See the relevant Local Travel section of this advice for more details.
    • We advise against all but essential travel to the following parts of Sudan: Kassala, all parts of southern Sudan (including Juba), Darfur and areas west of the towns of an-Nahud and al-Fula in North Kordofan, which borders Darfur. See the relevant Local Travel section of this advice for more details.
    • We have received reports of the kidnapping of 5 aid workers in Darfur. Initial reports indicate no British nationals are involved. The security situation in Darfur remains unstable and you should exercise a high level of vigilance and extreme caution at all times.
    • The International Criminal Court announced on 4 March 2009 its decision to issue an arrest warrant for President Bashir for alleged war crimes and crimes against humanity. There have been a number of rallies and demonstrations around Khartoum and other towns since the announcement. We are monitoring the situation closely and advise those currently in Sudan to maintain a high level of vigilance, to keep a low profile and avoid crowds. As a precaution in case of further demonstrations which might inhibit movement, you are advised to maintain several days’ stock of food and water. If a demonstration or rally occurs in your locality we advise you to remain inside until it has passed. Those currently in or considering travelling to Sudan should keep abreast of the latest situation, check the Travel Advice regularly, and register using our LOCATE service and with your local Embassy warden.
    • The Government of Sudan announced on 5 March that it had revoked the licences of 13 International NGOs and ordered the sequestration of assets and expulsion of international staff members.
    • There were reports of fighting at the airport in Malakal ( Ali Annil region, South of Khartoum) on 24/25 February between armed militia. We advise against all travel to this area. We will continue to monitor the situation closely.
    • JEM rebels launched an attack on Omdurman, a city close to Khartoum on the west bank of the Nile on 10 May. In response the Government of Sudan imposed a curfew across Khartoum and Omdurman. This no longer remains in force.
    • Heavy fighting in the Abyei (South Kordofan) region occurred between 14 - 21 May. The UN and other international organisations evacuated their civilian staff from the area. A violent incident at a market in Abyei on 12 December reportedly killed one and injured others. Tensions remain high between tribal elements in the area.
    • There is a high threat from terrorism. Attacks could be indiscriminate, including in places frequented by expatriates and foreign travellers.
    • Banditry in Darfur is widespread and you should exercise caution when travelling outside the major population centres or at night. There have been several incidents involving NGO and UN staff and some African Union peace monitoring troops have been killed. See the Local Travel (Darfur and North Kordofan) sections of this travel for more details.
    • The Comprehensive Peace Agreement signed in January 2005 has effectively brought to an end the north-south civil war. However, some areas remain tense. There continue to be demonstrations, which have turned violent. You should remain vigilant and avoid demonstrations or similar large gatherings in public places. See the Political Situation section of this advice for more details.
                   |Articles |News |مقالات |بيانات

12-03-2009, 10:52 PM

أنور أدم
<aأنور أدم
تاريخ التسجيل: 12-12-2004
مجموع المشاركات: 2821

للتواصل معنا

FaceBook
تويتر Twitter
YouTube


Re: الحكومة البريطانية تنصح رعاياها بتجنب السفر الى السودان (Re: Dr Salah Al Bander)

    و هذه فرنسا تنصح رعاياها بعدم السفر الي السودان . عدا لاسباب مهنية.

    SOUDAN
    Dernière minute
    Dans le contexte des réactions à la décision de la CPI à l’encontre du Président Bachir, la
    situation au Soudan est volatile. Un groupe a publié un appel à des actions terroristes contre
    certains pays occidentaux, dont la France. Les voyages au Soudan sont déconseillés sauf
    raisons professionnelles. Dans le pays, il convient de limiter les déplacements pour éviter
    d’éventuels actes d’agression, de ne pas circuler en dehors des villes et des grands axes et
    d’éviter les régions de conflit (frontières Sud, Est et Darfour).
    Des combats, y compris avec des bombardements aériens, ont eu lieu dans plusieurs localités
    du Darfour en janvier. Toute la région ouest est soumise à des restrictions de circulation de la
    part des autorités (nécessité d’un "travel permit") et est formellement déconseillée.
    Des combats inter-ethniques ont eu lieu en janvier dans certaines localités du Sud Soudan
    (Malakal, Juba). Il est recommandé d’être prudent et de s’abstenir de circuler dès que des
    troubles éclatent.
    Rappel : à la suite de l’enlèvement, le 19 septembre 2008, d’un groupe de touristes
    occidentaux libérés depuis, les voyages dans la région du Djebel Ouanat -zone désertique
    frontalière située entre l’Egypte, le Soudan et la Libye- sont formellement déconseillés.
    Page 1 sur 8 [France-Diplomatie] SOUDAN
    12/03/2009 http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs.../pays_12191/soudan_1...
    Sécurité
    Les voyages sont formellement déconseillés dans les trois Etats du Darfour, la partie
    méridionale du Sud Kordofan et la frontière érythréenne (sauf pour raisons
    professionnelles impératives pour cette dernière région). IL EST RECOMMANDE
    D’EVITER LES VOYAGES DANS LE SUD SOUDAN, SAUF RAISON IMPERATIVE.
    L’accord de paix entre le gouvernement de Khartoum et le Mouvement Populaire de Libération
    du Soudan signé à Nairobi au mois de janvier 2005 a contribué à stabiliser la situation au Sud-
    Soudan, mais cette dernière demeure volatile, notamment en raison de la persistance
    d’éléments armés non contrôlés ou indisciplinés et de tensions tribales.
    Un accord de paix visant à mettre fin au conflit du Darfour a été conclu à Abuja le 5 mai 2006
    mais toutes les parties au conflit ne l’ont pas signé et l’insécurité continue de régner dans cette
    région, avec une recrudescence du banditisme. Certains groupes du Darfour cherchent à étendre
    leurs opérations militaires dans le Kordofan.
    En mai 2008, une colonne de rebelles darfouriens a attaqué Omdurman (partie de
    l’agglomération de Khartoum). Il n’est pas exclu que ce type d’attaque se reproduise.
    Des facteurs de troubles potentiels demeurent dans de nombreuses régions, à la charnière du
    Nord et du Sud du pays, notamment au Sud Kordofan, dans les environs d’Abyei et dans les
    zones pétrolières de l’Unité et du Haut Nil. Des accrochages meurtriers se sont produits dans
    plusieurs de ces régions à la fin de l’année 2007 et du premier trimestre 2008. Le 25 octobre
    2007, un mouvement de rebelles du Darfour a attaqué des installations pétrolières dans le
    Kordofan et a proféré des menaces réitérées contre les compagnies pétrolières étrangères, en
    particulier chinoises.
    La signature d’un accord de paix dans l’est du pays (octobre 2006) a mis fin à une longue
    période d’insécurité dans cette région.
    Risque terroriste :
    Le risque terroriste pourrait s’aggraver. Al Qaïda a renouvelé en septembre et octobre 2007 ses
    appels au Jihad contre les forces de paix étrangères au Darfour et contre le gouvernement. Dès
    le mois d’août 2007, le risque terroriste a été identifié par les autorités soudanaises qui ont
    annoncé le démantèlement d’un réseau terroriste. Des représentations diplomatiques
    occidentales et de l’ONU auraient pu en être les cibles. Par ailleurs, dans la nuit de la Saint-
    Sylvestre, un diplomate américain et son chauffeur soudanais ont été tués par balles dans une
    rue de Khartoum. L’enquête privilégie la piste terroriste.
    Les troubles sociaux-politiques ne sont pas exclus:
    L’arrestation, le 25 octobre 2007 à Abéché (Tchad), de neuf Français qui tentaient de faire
    sortir illégalement du pays des enfants présentés comme des orphelins du Darfour, a suscité une
    grande émotion qui peut conduire à l’expression par certaines personnes d’une hostilité à
    l’encontre des Français présents au Soudan.
    Il est recommandé aux voyageurs d’être vigilants, d’éviter les rassemblements et les
    mouvements de foule ainsi que les conversations polémiques et de respecter scrupuleusement
    les us et coutumes et les lois soudanaises (cf paragraphes "Formalités d’entrée et de séjour" et
    "Recommandations complémentaires").
    Il convient de noter :
    Des contrôles inopinés d’étrangers sont périodiquement effectués par la police. De nuit, pour
    éviter tout incident, il est conseillé de mettre les phares en veilleuse et d’allumer la lumière
    intérieure du véhicule. Il convient également d’éviter les abords du palais présidentiel, de la
    radio-télévision ainsi que les sites militaires.
    Il est vivement recommandé d’éviter les quartiers de la banlieue de Khartoum où sont établis
    des camps de déplacés (Mayo, Soba, etc), sauf pour raisons impératives. En cas de déplacement
    en véhicule, il convient de s’assurer que les portes ne puissent être ouvertes de l’extérieur.
    Les déplacements dans la vallée du Nil au nord de Khartoum et la visite des sites
    archéologiques du nord (Djebel Barkal, Meroe, Kerma, etc.) ne sont pas soumis à restriction.
    Page 2 sur 8 [France-Diplomatie] SOUDAN
    12/03/2009 http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs.../pays_12191/soudan_1...
    Leur visite nécessite un paiement de 15$ par site. Les populations qui doivent être relocalisées
    en raison de la construction du barrage de Merowe (à proximité de Karima et du Djebel Barkal)
    manifestent régulièrement leur mécontentement. En juin 2007, des affrontements entre
    manifestants et forces de l’ordre sur le site du futur barrage de "Kajbar" (nord de Karma-Etat du
    Nord). La situation est encore tendue, il est déconseillé de se rendre dans la région sans être
    accompagné de personnes de confiance ayant une bonne connaissance de la situation locale.
    La situation sécuritaire dans les trois Etats fédérés de l’ouest du Soudan (Darfour nord,
    Darfour sud et Darfour ouest) reste très instable (non respect du cessez le feu, banditisme armé,
    violences tribales ...). Les tensions s’accroissent dans plusieurs régions, dans les camps de
    déplacés et dans les villes. Il est vivement recommandé aux opérateurs humanitaires installés
    ou de passage au Darfour de maintenir un contact régulier avec les responsables de la sécurité
    des Nations Unies sur place et de respecter les conseils de sécurité qu’ils prodiguent et qui
    peuvent, du fait des aléas de la situation, être modifiés à tout moment.
    Dans les monts Nouba, le cessez-le-feu est respecté Le danger des mines demeure et la
    région est périodiquement le théâtre de tensions entre agriculteurs et éleveurs.
    Au Sud Soudan, les risques d’affrontements occasionnels entre les forces armées demeurent
    malgré la mise en oeuvre de l’accord global de paix nord-sud, signé le 9 janvier 2005. En dépit
    des négociations de paix entre le gouvernement ougandais et la LRA, l’insécurité persiste, en
    plusieurs points de la région située entre Juba et les frontières de l’Ouganda, de la RDC et de la
    RCA. De nombreux endroits, y compris parfois aux abords immédiats des principales villes n’ont
    pas encore été déminés Dans les dix états du Sud, on assiste à une forte augmentation de la
    criminalité à des affrontements tribaux et à des violences dues à l’indiscipline des agents de la
    force publique (armée et police) et à l’alcoolisme. Il est recommandé de ne pas sortir des villes
    sans s’être auparavant informé des conditions de sécurité auprès des Nations Unies. Les
    autorités ont imposé une interdiction de circuler en véhicule la nuit dans plusieurs villes du sud.
    Pour des raisons de sécurité, les ONG travaillant dans plusieurs villes du Sud s’imposent un
    couvre feu.
    Des incidents (début 2007) affectant des expatriés ont été signalés sur des sites de
    compagnies pétrolières : enlèvement ou prise d’otages pendant quelques heures par des
    catégories d’employés mécontents de leurs conditions de travail.
    Il est recommandé aux ressortissants français résidant ou voyageant au Soudan de se
    faire connaître de l’ambassade.
    Permis de voyager :
    La plupart des déplacements dans le pays sont soumis à des restrictions imposées par la
    réglementation. Les voyages par voie aérienne à destination des villes suivantes : Damazin,
    Kadugli, Juba, Kassala, Malakal, Port Soudan et Wau ne nécessitent pas l’obtention d’un permis
    de voyage. En revanche, les déplacements par la route à destination de ces villes et de leurs
    environs sont soumis à une autorisation écrite. Un permis de voyager est exigé pour tout
    déplacement dans la plupart des états.
    Le permis de voyager peut être sollicité lors du dépôt de la demande de visa dans les
    ambassades du Soudan à l’étranger. A Khartoum, il doit être sollicité auprès du ministre de
    l’Intérieur (boite postale 282 - Khartoum 11111 Soudan - rue du Nil / rue Khalifa - Tél. de
    France (00 249 1 83) 99 26 25 ou 77 99 00). Il peut être, en principe, délivré dans un délai de
    48 heures.
    Image et carte du pays
    Régions déconseillées au Soudan
    Page 3 sur 8 [France-Diplomatie] SOUDAN
    12/03/2009 http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs.../pays_12191/soudan_1...
    SOUDAN-13-10-08
    Les régions formellement déconseillées sont indiquées en rouge. Les régions déconseillées sauf
    raisons professionnelles impératives sont indiquées en orange.
    PIRATERIE MARITIME
    De nombreux bateaux de diverses nationalités ont fait récemment l’objet d’attaques violentes
    avec prises d’otages. Ces actions sont le fait de pirates majoritairement venus des côtes
    somaliennes. Les procédures adoptées par les pirates ont récemment évolué ; ils utilisent
    désormais des bateaux à fort tonnage qui, une fois au large, déploient des petites vedettes
    rapides et fortement armées. La violence et la brutalité des attaques est de plus en plus
    marquée.
    On constate une recrudescence des actes de piraterie maritime le long des côtes somaliennes et
    dans le golfe d’Aden jusqu’à l’embouchure de la mer Rouge. Ce danger est en train de s’étendre
    à l’océan Indien, comme le prouve entre autres l’attaque d’un thonier français le 13 septembre
    2008 à plus de 400 milles des côtes somaliennes et à 360 milles à peine du nord des Seychelles.
    Il est donc formellement déconseillé de naviguer le long des côtes somaliennes et il est
    recommandé d’observer la plus grande prudence dans tout le nord-ouest de l’océan Indien, au
    large de la Corne de l’Afrique, dans le détroit de Bab el Mandeb et dans le Golfe d’Aden.
    Voir également la fiche réflexe Piraterie maritime de ce site.
    Transports
    Réseau routier
    Les routes asphaltées sont peu nombreuses. Le reste du réseau « routier » présente donc les
    dangers habituels des pistes africaines, en particulier en saison des pluies. Des tempêtes de
    sable peuvent réduire la visibilité. Il est fortement déconseillé de voyager la nuit. La conduite est
    Page 4 sur 8 [France-Diplomatie] SOUDAN
    12/03/2009 http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs.../pays_12191/soudan_1...
    à droite mais la priorité est à gauche.
    Un véhicule à quatre roues motrices ne se conduit pas de la même façon qu’une voiture
    ordinaire : il convient de ne pas dépasser 100 km/h sur route et 80 km/h sur piste, de toujours
    attacher sa ceinture de sécurité, même à vitesse réduite sur piste, d’éviter toute charge
    superflue, surtout sur la galerie, et de ne jamais donner de coups de volant brusques.
    Dans les régions rurales, les points de vente d’essence étant parfois très éloignés les uns des
    autres, il est prudent de s’approvisionner régulièrement.
    Au Sud Soudan, malgré les progrès du déminage, les mines continuent de faire peser des
    risques sur le transport routier. Les voyageurs sont invités à ne pas s’écarter des routes et pistes
    dont le déminage a été attesté.
    Un réseau de transport privé par autobus relie de nombreuses villes : Dongola, Kassala, Port
    Soudan, Wad Madani, Damazin, Al-Obayid, etc ...
    Réseau ferroviaire
    Le transport ferroviaire lent, au confort austère, (40 km/h) relie Khartoum - Port Soudan - Wadi-
    Halfa (frontière avec l’Egypte), al-Obayid (Kordofan nord) et Nyala.
    Transport aérien
    Le Soudan est desservi par: KLM, British Airways, Lufthansa, Emirates, Ethiopian Airlines, Egypt
    Air, Kenyan Airways, Saudia, Gulf Air, Afriqiyah Airways.
    La compagnie nationale "Sudan airways" assure quelques vols internationaux: Londres depuis
    août 2006.
    Des compagnies privées assurent l’essentiel des vols intérieurs. Plusieurs cas d’accidents
    d’appareils de ces compagnies ont été enregistrés au cours des années écoulées et un
    détournement s’est produit le 24 janvier 2007.
    Entrée / Séjour
    Le visa d’entrée est obligatoire et ne peut pas être délivré à l’arrivée à l’aéroport de Khartoum.
    Pour obtenir un visa d’entrée, il faut s’adresser à l’Ambassade du Soudan de son lieu de
    résidence et compter un délai pouvant aller jusqu’à 5 semaines. Le coût du visa est de 50 dollars
    US. Le Soudan ne délivre que rarement des visas valables pour plusieurs entrées.
    Les visiteurs et les expatriés titulaires de passeports ordinaires sont tenus, dans les trois jours
    suivant leur arrivée, de se faire enregistrer auprès de la direction générale des passeports,
    service des étrangers, quels que soient l’objet et la durée de leur séjour. En cas d’oubli ou de
    retard, ils doivent payer une amende.
    En cas de dépassement de durée du séjour autorisé par le visa, il convient, pour éviter une
    amende, d’obtenir auprès des services en charge des étrangers une prolongation de son visa.
    Aucun étranger ne sera admis sur le territoire soudanais s’il est détenteur d’un passeport revêtu
    d’un visa ou d’un tampon israélien.
    L’importation de devises n’est pas soumise à restrictions. Pour de plus amples renseignements,
    prendre l’attache de l’Ambassade du Soudan à Paris, (les adresses des missions étrangères en
    France figurent sur le site de la Maison des Français de l’étranger).
    Us et coutumes
    La majorité de la population soudanaise est de religion musulmane. Au Nord, où s’applique la
    charia, il convient d’être vêtu décemment (de préférence jambes et bras couverts -ce qui
    protège également des moustiques) et d’adopter un comportement respectueux des us et
    coutumes locaux.
    Depuis le 9 janvier 2007, la monnaie est la livre soudanaise (SDG). A noter que la plupart des
    commerçants formulent encore leurs prix en dinars soudanais qui n’ont plus cours depuis 1993
    (un dinar soudanais équivaut à 0,01 nouvelle livre).
    Les cartes bancaires (CB, Mastercard, VISA, etc...) ainsi que les travelers chèques ne sont pas
    acceptées. Il est indispensable de se munir de devises en espèces (euros ou dollars).
    Législation locale
    Page 5 sur 8 [France-Diplomatie] SOUDAN
    12/03/2009 http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs.../pays_12191/soudan_1...
    La suspicion entretenue par une partie de la classe politique à l’encontre des pays occidentaux
    implique une vigilance accrue et un comportement respectueux, particulièrement pendant le
    mois de ramadan.
    Dans l’ensemble du Nord Soudan, il est interdit d’importer, de détenir et de consommer de
    l’alcool.
    Le commerce et la consommation de drogues sont sévèrement réprimés.
    Pour faire des photographies, il faut être muni d’une autorisation à solliciter auprès du
    Département de la Communication Extérieure. Photographier des bâtiments officiels est
    vivement déconseillé, certains pouvant être considérés comme stratégiques et interdits de prise
    de vue, comme c’est le cas des aéroports et des ponts.
    Les revues et les cassettes vidéo érotiques ou pornographiques sont prohibées. Certains
    étrangers se sont trouvés en difficulté en raison de photographies jugées licencieuses stockées
    dans la mémoire de leurs appareils photo numériques, de leurs téléphones ou de leurs
    ordinateurs portables.
    L’importation d’armes à feu et de postes émetteurs-récepteurs radio est interdite.
    Pendant six mois, l’utilisation du permis de conduire international est légal. Au-delà, il est
    obligatoire de détenir un permis de conduire soudanais (délivré par la Direction de la police de la
    circulation). Les assurances refuseront de couvrir les dommages causés par des personnes qui
    ne sont pas titulaires d’un permis de conduire soudanais.
    Divers
    Le Soudan est un pays chaud et aride bénéficiant de pluies d’été dont le volume est plus
    important au Sud (mars-septembre) qu’au Nord (août-septembre). La température moyenne
    annuelle est d’environ 20° au Sud et de + 30° au Nord. On distingue quatre zones climatiques :
    désertique (- de 75 mm de pluies), semi désertique (75/250 mm), tropicale (250/750 mm),
    tropicale humide (750/1500 mm).
    A Khartoum, la saison chaude va de mars à novembre (40-45 degrés).
    Pluies et orages peuvent perturber ou rendre impossible la circulation, notamment sur les voies
    non bitumées.
    Les vents de sable (entre mars et août ) peuvent perturber le trafic aérien et routier.
    _
    Santé
    Les conditions sanitaires varient selon les régions. Hors de la capitale, elles sont particulièrement
    peu satisfaisantes.
    Il est recommandé de consulter son médecin traitant avant le départ et de contracter
    une assurance de rapatriement sanitaire.
    Vaccins
    Il est recommandé de se faire vacciner contre : la fièvre jaune, la diphtérie, le tétanos, la
    poliomyélite et l’hépatite A. En fonction des lieux et de la durée du séjour, des vaccins
    supplémentaires sont conseillés : la typhoïde, la rage, l’hépatite B, la méningite à
    méningocoques A+C et W135.
    Des cas de méningites bactériennes sont régulièrement enregistrés. Plusieurs centaines de cas
    ont été rapportés depuis le mois de janvier 2007 dans la plupart des 26 Etats fédérés du pays
    (en particulier ceux du Darfour, du Nil Bleu et Blanc, de Kassala, de la Gezira, du Sennar et de
    Gedaref, du Nord et Sud Kordofan, ceux du Ouarab, de l’Equatorial occidental, du Bahr Al-Ghazal
    et du Bahr Al-Jabal ainsi qu’à Khartoum). La vaccination anti-méningococcique est vivement
    conseillée en particulier aux personnes devant efectuer des missions dans ces régions.
    Il est fortement conseillé d’effectuer toutes les vaccinations, dont certaines nécessitent plusieurs
    injections, avant d’arriver au Soudan, car l’approvisionnement en vaccins n’y est pas toujours
    assuré.
    Paludisme
    Prévention du paludisme (malaria): maladie parasitaire transmise par les piqûres de moustiques
    qui impose le recours à des mesures de protection individuelle (sprays, crèmes, diffuseurs
    Page 6 sur 8 [France-Diplomatie] SOUDAN
    12/03/2009 http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs.../pays_12191/soudan_1...
    électriques, moustiquaires...) A ces mesures, doit s’ajouter un traitement médicamenteux
    adapté à chaque individu : il convient de s’adresser à votre médecin habituel ou à un centre de
    conseils aux voyageurs. Le traitement devra être poursuivi après le retour en France durant une
    durée variable selon le produit utilisé. Classification : zone 3
    Fièvre de la vallée du Rift
    La fièvre de la vallée du rift est une maladie du bétail qui peut être transmise par contact direct
    avec le sang ou le lait de l’animal et, plus rarement, par l’intermédiaire d’une piqûre de
    moustique.
    Afin de réduire les risques de contracter cette maladie potentiellement grave, il est recommandé
    d’éviter tout contact avec des produits animaux crus, de veiller à une cuisson suffisante des
    aliments (en particulier du lait) et de se protéger soigneusement des piqûres de moustiques, de
    jour comme de nuit.
    Choléra
    Le choléra évolue sous une forme endémique avec des poussées épidémiques localisées . Le
    choléra est une infection digestive bactérienne qui se transmet par ingestion d’aliments mal cuits
    (fruits de mer par exemple) ou souillés (fruits et légumes) et ingestion d’eau contaminée. Cette
    maladie, dite " des mains sales ", se répand en particulier pendant la saison des pluies. Elle peut
    être mortelle.
    Afin de réduire les risques de contamination, il est recommandé de :
    se laver les mains le plus souvent possible et a minima avant les repas et avant toute
    manipulation d’aliments,
    veiller à la qualité des aliments et surtout à leur bonne cuisson,
    veiller à ne consommer que de l’eau en bouteille n’ayant pas été préalablement ouverte, ou de
    l’eau bouillie, ou des boissons gazeuses,
    veiller à ne pas consommer de glace, glaçon, lait non pasteurisé ou non bouilli,
    peler les fruits ou légumes,
    éviter les crudités et les produits de la mer (coquillages).
    Sida La situation est considérée comme préoccupante par les autorités soudanaises.
    Grippe aviaire
    L’épizootie, apparue au Nord Soudan en avril 2006, y est présentée comme terminée comme au
    Sud Soudan, où un foyer avait été signalé à Juba en août 2006. Aucun cas humain n’a été
    notifié.
    Eau
    La qualité de l’eau du robinet est variable selon les régions mais souvent mauvaise. Il est
    recommandé de la filtrer ou de boire de l’eau en bouteille et de désinfecter les crudités.
    Autres boissons
    Certains alcools sont produits localement. Leur consommation, dangereuse, est à proscrire. La
    production et la consommation sont prohibées dans le nord. Pour de plus amples informations,
    vous pouvez consulter le site du comité d’informations médicales (CIMED :
    http://www.cimed.org) qui vous renseignera sur l’état sanitaire du pays ou les sites des instituts
    Pasteur de Lille ou de Paris.
    Numéros utiles
    Dr Muhamed Ibrahim Muhamed Khalil, généraliste, anglophone, - Quartier Nassir, bloc 9 -
    Khartoum - Tél. : 09 123 51 276. Dr Girgis Kilada, chirurgien, anglophone - Tél. : 83 47 27 94.
    Les centres hospitaliers (hôpitaux et cliniques) les plus fiables à Khartoum sont : Doctor’s clinic,
    quartier Amarat, Africa road - Tél. : 83 47 19 73. Sahiroun, quartier Burri - Tél. : 83 26 53 15.
    Yastabchiroun, quartier Riyad - Tél. : 83 23 78 04. Modern Medical Center, Africa road - Tél. : 83
    47 16 83
    © Ministère des Affaires étrangères et européennes
    Le Ministère des Affaires étrangères et européennes ne peut, en aucun cas, être tenu responsable d'incidents qui pourra
    voyage. Les informations contenues dans les pages du site internet sont susceptibles de modification et sont données à t
    rappelé qu'aucune région du monde ni aucun pays ne peuvent être considérés comme étant à l'abri du risque terroriste.
    Nous écrire
    Page 7 sur 8 [France-Diplomatie] SOUDAN
    12/03/2009 http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs.../pays_12191/soudan_1...
    Page 8 sur 8 [France-Diplomatie] SOUDAN
    12/03/2009 http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs.../pays_12191/soudan_1...

                   |Articles |News |مقالات |بيانات


[رد على الموضوع] صفحة 1 „‰ 1:   <<  1  >>




احدث عناوين سودانيز اون لاين الان
اراء حرة و مقالات
Latest Posts in English Forum
Articles and Views
اخر المواضيع فى المنبر العام
News and Press Releases
اخبار و بيانات
فيديوهات سودانيزاونلاين Sudanese Online Videos
صور سودانيزاونلاين SudaneseOnline Images
ويكيبيديا سودانيز اون لاين
Sudanese Online Wikipedia



فيس بوك جوجل بلس تويتر انستقرام يوتيوب بنتيريست Google News
الرسائل والمقالات و الآراء المنشورة في المنتدى بأسماء أصحابها أو بأسماء مستعارة لا تمثل بالضرورة الرأي الرسمي لصاحب الموقع أو سودانيز اون لاين بل تمثل وجهة نظر كاتبها
لا يمكنك نقل أو اقتباس اى مواد أعلامية من هذا الموقع الا بعد الحصول على اذن من الادارة
About Us
Contact Us
About Sudanese Online
اخبار و بيانات
اراء حرة و مقالات
صور سودانيزاونلاين
فيديوهات سودانيزاونلاين
ويكيبيديا سودانيز اون لاين
منتديات سودانيزاونلاين
News and Press Releases
Articles and Views
SudaneseOnline Images
Sudanese Online Videos
Sudanese Online Wikipedia
Sudanese Online Forums
If you're looking to submit News,Video,a Press Release or or Article please feel free to send it to [email protected]

© 2014 SudaneseOnline.com

Software Version 1.3.0 © 2N-com.de